Point.
de.
chute.

La revue de création littéraire Point de chute est née à l’hiver 2019 d’un désir commun d’écriture de jeunes poètes. Au printemps, ce désir est devenu besoin et la revue est née. Elle entend offrir un abri, une cabane, à celles et ceux qui veulent partager leurs textes poétiques (au sens large). Cette cabane, nous la reconstruirons ensemble chaque automne et chaque printemps.

Suivez-nous sur Facebook et Instagram pour être au courant de nos dernières publications.

Couverture du numéro 0.

Sommaire : n°0

Printemps 2020 · 62 pages · 5 euros · ISSN : 2729-4943

  • Lénaïg Cariou · Ça s’inspire de la chanson du serpent
  • Eloi Guibert
  • Alban Kacher · Casaneries
  • Yoleni André · L’Anthropophagie amoureuse
  • Djurdja Raskovic
  • Stéphane Lambion · Failli
  • Victor Malzac · Époque rivière
  • Camille Blanc · Jasmin avant le jasmin (traduit de l’anglais américain)
  • Mary Mussman (traduit de l’anglais américain)
Stéphane Lambion · Failli
Lénaïg Cariou · Ça s’inspire de la chanson du serpent
Camille Blanc · Jasmin avant le jasmin
Djurdja Raskovic · Poèmes en noir
Alban Kacher · Casaneries
Mary Mussman · High Sierra
Victor Malzac · Époque rivière
 

Lire la revue

Il nous reste quelques exemplaires du numéro 0 ; vous pouvez également encore en trouver à la librairie Texture (Paris 19e).

Pour recevoir la revue par courrier, contactez-nous directement en écrivant à ; comptez 2 euros de frais de port, soit 7 euros au total.

Abonnement

Vous pouvez également vous abonner à la revue pour 10 euros ; vous recevrez ainsi les deux numéros de la revue, l’un au printemps, l’autre à l’automne, sans frais de port.

Version électronique

Une version PDF de la revue est disponible, au même prix que la revue papier ; contactez-nous pour la recevoir.




Amis, amies

Point de chute entretien des relations cordiales, amicales, amoureuses avec d’autres revues : nos auteurs et autrices publient aussi dans les pages virtuelles de Fragile, de Lichen, de Poezibao, de Recours au poème, de Landes, de Terre à ciel, du Nouveau recueil ainsi que dans les pages physiques de Traversées, d’Arpa, de l’Écharde et de Pourtant. Ce sont des adresses qui valent le détour.

Des maisons d’édition nous publient et nous dorlotent : l’Échappée belle et la Crypte.

Auteurs, autrices

  • Yoleni André aime créer et habiter la poésie comme un monde. Elle veut publier son premier recueil, Lettres d’une prostituée à un amant imaginaire, et en prépare un second, L’Anthropophagie amoureuse.
  • Camille Blanc est une poète et traductrice installée à Paris. Elle écrit en anglais et traduit de la poésie contemporaine américaine au sein du collectif Connexion Limitée/Limited Connexion. C’est Stéphane Lambion qui traduit ses poèmes dans le n°1 de Point de chute.
  • Lénaïg Cariou travaille sur les rapports entre poésie et arts visuels. Elle a achevé son premier recueil, À main levée et traduit de la poésie contemporaine américaine avec le collectif Connexion Limitée.
  • Eloi Guibert suit un master de lettres, après avoir obtenu une licence de philosophie et d’histoire des arts. Outre l’écriture, il pratique le dessin, le piano et le crapahutage.
  • Alban Kacher vient d’Auvergne, de Normandie, de Paris, de Lyon, et il vient d’achever son premier recueil de poésie, Volvere, à paraître aux éditions de la Crypte. Animal migrateur, il voyage à la belle saison et hiberne le reste du temps.
  • Stéphane Lambion écrit et traduit de la poésie. Son premier livre, Bleue et je te veux bleue, est paru chez l’Échappée belle en 2019 ; il publie régulièrement des textes en revue.
  • Victor Malzac écrit des choses, chante des choses avec l’accent. Il mange, il pense, il parle et pense qu’il existe. Son premier recueil, respire, est paru aux éditions de la Crypte en 2020.
  • Mary Mussman est une poète et chercheuse qui travaille sur la théorie de la sexualité dans le domaine littéraire. Elle vit à Berkeley, aux États-Unis. C’est Stéphane Lambion qui traduit ses poèmes dans le n°1 de Point de chute.
  • Djurdja Raskovic s’inspire de la contemplation du monde et de l’art, privilégiant une poésie brève pour sa puissance évocatoire. Elle étudie les littératures francophone et germanophone.

© Point de chute, 2020. Tous les droits sont réservés ; la reproduction partielle ou complète des textes et autres contenus présents sur le site est strictement interdite sans l’autorisation écrite des auteurs et sans mention de la source. Toute personne contrevenant à ces dispositions s’expose à des poursuites judiciaires. Site fait à la main par Stéphane Lambion, à Paris, à l’été 2020.